Transmettre son Patrimoine Immobilier - Les Meilleures Solutions

Transmettre son patrimoine immobilier

Publié le 29 juin 2017 | 1679 vues
Transmettre son patrimoine immobilier
En tant que propriétaire d’un patrimoine immobilier, vous avez surement à cœur de pouvoir le transmettre à vos ou votre enfant(s) dans les meilleures conditions. Concrètement, il s’agit de préserver vos intérêts. Présentation des quatre solutions qui peuvent vous aider à mener au mieux pour anticiper cette transmission.

La donation simple d’un patrimoine immobilier

C’est certainement le moyen le plus simple pour transmettre votre bien à vos légataires. En effet, la donation est taxée suivant un barème qui varie. Cette variation dépend des liens de parenté entre le donateur (celui qui donne) et le donataire (celui qui reçoit) après application d’un abattement dont le montant est de 100.000€ pour une donation à un enfant, et 31.685 € pour une donation aux petits-enfants. Cet abattement se reconstitue tous les 15 ans. La donation d’un bien ou de votre patrimoine immobilier s’effectue obligatoirement devant un notaire et donne lieu à la perception d’émoluments. Pensez à la donation pour profiter d’abattements sur vos impôts.

La donation-partage

Ce  type de donation est particulièrement adapté à la transmission vers plusieurs enfants d’un patrimoine immobilier important. Elle permet de répartir les biens concernés entre les héritiers présomptifs en figeant la valeur des sommes transmises au moment de la donation-partage et non au jour de la succession. Elle permet d’éviter les contestations au moment du décès. Elle s’effectue par acte notarié et est soumise aux mêmes règles, formalités et conditions que pour une donation simple.

Le démembrement de propriété

Un excellent moyen de transmettre votre bien immobilier tout en vous protégeant vous-même et votre conjoint. Il permet en effet de diviser juridiquement le bien en deux parties : l’usufruit et la nue-propriété, c’est ce que l’on appelle un démembrement de la propriété. Concrètement vous pouvez transmettre la nue-propriété de votre maison à vos enfants tout en conservant sa jouissance jusqu’à, par exemple, le décès du dernier conjoint survivant de votre couple. La propriété totale est acquise par le nu-propriétaire, sans frais, au décès de l’usufruitier.

La Société Civile Immobilière

La création d’une SCI familiale permet de valoriser le ou les biens immobiliers en parts sociales. Un notaire ou un avocat devra rédiger les statuts de cette société et notamment des règles de transmission de parts. Cette transmission donne lieu aux mêmes abattements que ceux applicables à une donation.
En constituant la SCI très tôt cela permet de transmettre progressivement (tous les 15 ans) la totalité de vos parts à vos enfants sans droit de succession. Pour être parfaitement efficace fiscalement, la transmission du ou des biens concernés au sein d’une SCI doit être donc parfaitement intégrée lors du montage de cette dernière.

Quel que soit le mode de transmission envisagé, il relève toujours d’une forme de réalisme et d’anticipation. Il s’agit en effet d’admettre sa propre fin et d’anticiper la succession pour la rendre fiscalement plus avantageuse. Une prévoyance qui épargne à votre enfant des droits de succession parfois si conséquents qu’ils obligent à la vente du bien. Un constat qui motive à se montrer un peu prévoyant !

Articles les plus consultés

Vision d'expert
Investissement immobilier – Zoom sur les meilleures villes où investir
Tour d'horizon sur les meilleures villes pour investir en cette rentrée 2016.
6 septembre 2016 Lire l'article
Finances
Taxe d’habitation
Propriétaire ou locataire, chaque citoyen se doit de verser la taxe d’habitation annuelle...
20 septembre 2016 Lire l'article
Vos droits
L’achat d’un logement pour les concubins
Vivre en concubinage est une situation qui séduit de plus en plus les couples. Quelles sont les précautions à prendre pour l’achat d’un logement à deux ?
11 février 2016 Lire l'article